top of page
  • rd9291

CKR encore exact au rendez-vous de la IAME Series France à Varennes


En Senior comme en Mini 60, les couleurs du team Castellet Kart Racing n’ont pas manqué de s’illustrer sur le devant de la scène du rapide circuit de Varennes sur Allier du 5 au 7 mai. Tout n’a pas été simple à gérer, avec les conditions météorologiques changeantes du dimanche et les écarts chronométriques entre les différents groupes aux essais chronométrés, mais le travail a fini par payer.


En Mini 60, le trio Lisandru Caraballo-Mark Guerand-Roméo Mekideche est venu se frotter aux ténors de la catégorie dans cette épreuve de niveau national. Tous ont encore démontré leur progrès. Par exemple, Mark gagnait 7 places dans la manche 2, Roméo s’offrait une remontée de 13 places dans la manche 3, tandis que Lisandru passait de la 21e à la 13e place en super manche. Finalement, c’est sur une piste très glissante que la finale a eu lieu.


“Je voudrais rendre hommage à nos jeunes pilotes qui nous ont régalés lors de la finale,” avouait Romain Lyard, le team manager. “Beaucoup de pilotes se sont fait piéger par les conditions difficiles, mais nos trois représentants ont écouté nos conseils pour remonter dans la hiérarchie. Je les félicite !” Lisandru Caraballo a repris 11 places pour finir 6e, Mark Guerand en a gagné pas moins de 23 pour terminer 11e et Roméo Mekideche a su remonter 13e après un début de course difficile.



En Senior, Matis Barbe a réalisé le 2e temps de son groupe aux essais chronométrés (celui qui s’élançait derrière la dernière séance d’essais libres de KA100), mais s’est retrouvé 14e car le classement cumulé a été réalisé selon les temps et non selon les groupes ! Jean-Baptiste Leininger a été dans le même cas et cela a sans doute annihilé ses chances de se qualifier pour la finale malgré trois manches et une super manche très solides. Barbe s’est ensuite offert de magnifiques retours dans les manches (3e, 5e et 2e notamment), mais le retard pris en début de meeting n’est jamais facile à récupérer. Huitième de la finale disputée en pneus pluie, il a chuté 12e après une pénalité (position incorrecte du carénage avant).



En manque de réussite en début de meeting, Faust De Wit est monté en puissance dans la deuxième partie de l’épreuve, mais ce fut malheureusement insuffisant pour espérer se qualifier. Finalement, l’une des grandes performances du week-end a été signée par Jolan Raccamier, qui est passé de la 14e à la 3e place en finale. Le jeune pilote aurait même pu se battre pour la victoire. “J’ai pris le maximum de points en super manche, ce qui m’a sans doute privé d’une première ligne en finale. Sachant que j’étais l’un des plus rapides sur la piste, tout aurait été possible. Néanmoins, se retrouver sur le podium à ce niveau, alors que je n’ai pas roulé en kart en 2022 en raison de mon passage en auto, c’est très positif !”



L’effectif du team Castellet Kart Racing dans l’Allier était complété par Cédric Chabrias et Stéphane Vinel. Au volant de leur châssis LN, ils ont terminé respectivement 12e en Master et 16e en Gentleman.


Enfin, petit clin d’oeil à Lucas Ruiz, initialement engagé mais absent pour cause de blessures aux côtes.


Photos Philippe Roux et Jacky Foulatier




27 vues0 commentaire
bottom of page